55 LOGEMENTS

SAINT-MICHEL-SUR-TERNOISE
55 Logements Saint-Michel-Sur-Ternoie
INFORMATIONS PROJET                             
MAÎTRISE D'OUVRAGE
ASRL

ARCHITECTE
AMMA
BET TCE
VERDI

BUDGET
4.6 M €
SURFACE
2 800 m²

ANNÉE
2018 - 2019

Enjeux et Dimensions

Le défi majeur des projets de Logements pour l’accompagnement de personnes en situation de handicap ou de fragilité sociale, familiale et/ou personnelle ne réside pas seulement dans sa capacité à répondre aux enjeux de superficies ou de la qualité architecturale et urbaine que le projet propose, mais dans sa qualité d’usage, d’appropriation que l’on peut octroyer à chacun des individus qui l’habitent.

A travers un processus collaboratif de conception, nous avons intégré la notion de «vicinitude» au sein de notre projet. La vicinitude est définie par Lucien Kroll comme « approximativement l’inverse de ce qu’est la solitude urbaine : la relation minimale de proximité, de distance, de voisinage. » la «vicinitude» permet d’inclure au travers de différents dispositifs architecturaux, spatiaux et techniques, une dimension frugale au projet, de la simplicité au service de l’usager.

 

Composition spatiale

La première intention pour ce projet a été de profiter du jardin situé au sud de la parcelle et de le préserver pour l’habiter.
Ainsi, le bâti principal et les parties de programmes majeures se trouvent dans le prolongement des maisons mitoyennes à la parcelle, au contact de la rue.
Le parking s’insère dans une bande de 15 m de part et d’autre de la parcelle.
Les espaces communs s’implantent au centre de cette bande minérale. Ils peuvent s’ouvrir à la fois sur la rue, sur le jardin et sur l’espace minéral.

Plutôt que d’implanter les logements dans un volume proposant des orientations nord ou sud. Nous avons choisi de les orienter est/ouest pour favoriser les multiples orientations de chacun des logements.

Ainsi, tous les logements peuvent avoir une vue sur le jardin et sur la rue avec un accès direct au soleil et un appartement traversant.

Afin d’accroître l’accès au soleil et à l’orientation sud des logements, chaque typologie de logement se décale l’une de l’autre en favorisant l’ensoleillement de son logement et de son voisin.
Les espaces de vies bénéficient d’une meilleure orientation solaire, d’une vue plus dégagée sur le paysage, et les vis à vis s’effacent.
Chaque logement bénéficie de la lumière du sud pour ses espaces extérieurs et d’une vue sur la rue pour le rapport qu’ils entretiennent avec la ville.

Afin d’offrir un maximum de lumière et de vues au niveau des accès des logements, la densité bâtie est réduite au sud favorisant l’ensoleillement des jardins et on utilise le même dispositif d’éloignement pour les alcôves d’accès aux logements située sur la rue. Ces zones d’accès ordinairement confiné dans un bâtiment deviennent des espaces agréables, qui favorisent les rencontres entre les habitants.
Chaque logement bénéficie d’une vue plus dégagée et d’avantage de lumière.

Sur les 55 logements proposés, 50 sont des T2. Ils sont répartis sur l’ensemble du bâtiment, les T3 s’implantent au-dessus des espaces communs et donnent sur la rue. Les T4 sont situés au RDC, il se trouvent a proximité de la salle polyvalente.

Les ascenseurs se trouvent de part et d’autre de la salle polyvalente et des espaces communs dans un soucis d’optimisation des circulations.

Tous les logements se superposent. Toutes les typologies sont identiques. Cette disposition favorise l’optimisation des réseaux de distribution, la mise en place de gaines techniques qui plombent...

 

Accès

On accède aux logements par de vastes espaces collectifs.
Les escaliers font face aux ascenseurs. La circulation verticale est pensée pour favoriser l’utilisation des escaliers.

Après avoir emprunté l’ascenseur ou l’escalier, on accède à son logement par une coursive. Cette coursive s’agrandit a certains endroits pour favoriser les interactions sociales entre voisins. 

Les coursives mettent en relation un grand nombre de logements, ainsi, les habitants sont rarement seuls lorsqu’ils rentrent ou sortent de chez eux. Une fois chez eux, leur intimité est préservée grâce à des systèmes de filtres au niveau des entrées de logements. Des panneaux perforés permettent d’intimiser l’accès des T2. Par ce dispositif, la séquence d’entrée et le palier du logement est marqué.

Le bâtiment possède deux accès principaux, de chaque coté de la salle polyvalente. Une petite esplanade végétalisé marque les entrées.

Un couloir extérieur relie les deux entrées en passant entre la salle polyvalente et le jardin. 
 

@2015 par AMMA Agence Matthieu Merlier Architecture | Architecture et Urbanisme

HAUT DE PAGE